Blogue

Ratez-vous l’occasion de gagner de l’argent gratuit pour vos enfants?

Si vous avez des enfants, les régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) et le méli-mélo de programmes connexes, tels que la SCEE supplémentaire, le BEC, la SEEEFCB ou l’IQEE, peuvent sembler insurmontables et inaccessibles. Surtout si vous n’avez pas d’argent à y contribuer de toute façon.

Mais vous risquez de rater une bonne occasion! Vous pourriez avoir droit à de l’argent gratuit tout simplement en ouvrant un REEE pour vos enfants.

De l’argent gratuit

Si votre revenu familial est de 45 916 $ ou moins, vous pouvez obtenir jusqu’à 2 000 $ par enfant.1 Le gouvernement fédéral versera 500 $ la première année que vous demandez cette subvention (le Bon d’études canadien) et 100 $ chaque année subséquente. Ils offrent même 25 $ en plus la première année pour compenser les coûts. Plus vos enfants sont jeunes lorsque vous demandez ce bon, plus ils y bénéficieront.

Si vous habitez en Colombie-Britannique (peu importe votre revenu), vous pouvez recevoir 1 200 $ par enfant.2 Vous devez demander cette subvention (la Subvention pour l’épargne-études et l’épargne-formation de la Colombie-Britannique) lorsqu’ils sont âgés de six à neuf ans, mais des extensions spécifiques s’appliquent aux enfants nés avant 2010. Pour les enfants nés en 2007 et 2008, la date limite de demande est le 15 août 2018.

Pour recevoir cet argent, vous devez tout simplement ouvrir un REEE, désigner votre enfant comme bénéficiaire et demander la subvention qui s’applique à votre situation. Vous n’avez pas besoin de faire de cotisations au REEE, et le fait de recevoir ces subventions n’aura aucune incidence sur votre droit de recevoir d’autres prestations.

Suppléments

Même si vous n’avez qu’un petit montant d’argent à épargner, vous êtes admissible à un supplément de 20 % à 40 %.3 Autrement dit, si vous investissez 100 $, le gouvernement versera de 20 $ à 40 $ en plus sur votre compte. Vous êtes admissible au supplément de 20 % (la Subvention canadienne pour l’épargne-études), peu importe votre revenu familial. Votre admissibilité au supplément de 30 % ou 40 % (la Subvention canadienne pour l’épargne-études supplémentaire) se base sur votre revenu familial.

Si vous habitez au Québec, vous êtes admissible à un autre programme provincial très semblable : l’incitatif québécois à l’épargne-études.4

Quel est le piège?

Rien de particulier. Mais voici quelques choses dont vous devez tenir compte :

  • Vous devez ouvrir votre REEE chez un établissement qui prend en charge toutes les subventions en question. Hors du Québec, nous vous recommandons fortement Wealthsimple. Ce service en ligne est gratuit et n’impose pas de montant minimum pour les comptes. Lorsque vous vous abonnez à Wealthsimple, la demande des subventions est aussi facile que de cocher une case.5
  • Le responsable (la personne qui reçoit l’allocation canadienne pour enfants) doit faire la demande des subventions.
  • Le responsable (et son conjoint, le cas échéant) doit produire une déclaration de revenus chaque année pour que l’ARC puisse calculer le revenu net familial.
  • La plupart des établissements peuvent vous aider à mettre en place des investissements simples donc vous n’avez besoin de rien savoir sur les investissements.
  • Un REEE n’est pas limité aux études universitaires : votre enfant peut également l’utiliser pour le collège, ainsi que pour la plupart des programmes de formation professionnelle. Un REEE peut demeurer ouvert pour 36 ans, alors les enfants ont plein de temps pour profiter de l’argent.
  • Si à terme votre enfant ne l’utilise pas, vous pouvez vous en servir : vous pouvez le transférer à un frère ou une soeur, le transférer à votre REER en franchise d’impôt ou bien le retirer vous-même et payer les impôts sur la plus-value (toute subvention non utilisée reviendra au gouvernement).

C’est tout! Alors, allez ouvrir ce REEE!

Cet article comporte un lien affilié vers Wealthsimple, quoique nous les recommandions parce que nous les aimons.

1Bon d’études canadien

2Subvention pour l’épargne-études et l’épargne-formation de la Colombie-Britannique

3Subvention canadienne pour l’épargne-études et la Subvention canadienne pour l’épargne-études supplémentaire

4Incitatif québécois à l’épargne-études

5Au moment d'écrire ces lignes, Wealthsimple ne prend pas en charge l'incitatif québécois à l'épargne-études.

La cryptomonnaie et votre déclaration de revenus

Les Bitcoins sont un sujet brûlant, surtout maintenant que la période des impôts est arrivée. Nous recevons des tonnes de questions relatives à la cryptomonnaie et votre déclaration de revenus. Par exemple :

  1. Dois-je déclarer mes gains en cryptomonnaie? (indice : oui, si vous l’avez vendue ou échangée.)
  2. Comment déclarer mes revenus, mes gains ou mes pertes en cryptomonnaie?
  3. Qu’en est-il du minage?
  4. Et si j’accepte la cryptomonnaie en guise de paiement?
  5. Faut-il que je remplisse le formulaire T1135?
  6. Et si je ne déclare pas mon revenu provenant de cryptomonnaie?

Nous avons rédigé un article d’aide détaillé qui aborde ces questions (et plus encore). Même si vous n’avez pas vendu ou échangé de cryptomonnaie l’année dernière, nous vous recommandons de lire l’article pour éviter toute surprise plus tard.

Hodl on.

Commencez votre déclaration de revenus de 2017

C’est bientôt la période des impôts – hourra! Cette année, Préremplir ma déclaration sera offert le 12 février, et IMPÔTNET le 26 février.

Si vous ne pouvez pas attendre (parce que vous adorez remplir votre déclaration de revenus), nous avons mis à jour notre aide-mémoire pour les impôts canadiens afin de vous aider à rassembler vos renseignements fiscaux. En plus, ImpôtSimple 2017 est opérationnel. Vous pouvez donc commencer dès aujourd’hui.

Notre aide-mémoire de 2017 comprend tous les feuillets, les reçus et les documents dont vous pourriez avoir besoin, et il indique lesquels sont offerts par Préremplir. Nous recommandons de vous inscrire à Mon dossier de l’ARC pour profiter de Préremplir; c’est une fonction géniale.

Cette année, plusieurs changements ont été apportés aux impôts fédéraux, provinciaux et territoriaux. Bien que la liste soit longue, ces changements n’affectent pas la façon dont vous utilisez ImpôtSimple. Nous indiquons dans l’application ce que vous devez savoir (p. ex., que vous ne pouvez demander un montant pour le transport en commun que pour la moitié de l’année).

Voici une liste de la majorité des changements1, classés par province ou territoire.

  • Montants pour aidants naturels
    • Fédéral : Le nouveau montant canadien pour aidants naturels remplace et regroupe trois anciens crédits connexes2. Malgré son nouveau nom, le seul changement important est que vous ne pouvez plus demander un crédit d’impôt fédéral pour les parents aînés n’ayant pas de déficience qui vivent avec vous.
    • Alberta : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • British Columbia: No change (report those non-infirm senior parents who live with you because you still qualify for a provincial credit).
    • Manitoba : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Nouveau-Brunswick : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Terre-Neuve : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Territoires du Nord-Ouest : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Nouvelle-Écosse : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Nunavut : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Ontario : Le nouveau montant pour aidants naturels de l’Ontario remplace deux anciens crédits pour aidants naturels. Il est semblable au montant canadien pour aidants naturels (puisque les parents aînés n’ayant pas de déficience ne sont plus admissibles).
    • Île-du-Prince-Édouard : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Québec : Des changements aux taux.
    • Saskatchewan : Aucun changement (déclarer tout parent aîné n’ayant pas de déficience qui vit avec vous, puisque vous êtes toujours admissible à un crédit provincial).
    • Yukon : les crédits pour aidant naturels ont suivi les changements fédéraux.
  • Montants pour la condition physique et les activités artistiques
    • Fédéral : Les montants pour la condition physique et les activités artistiques des enfants ont été éliminés.
    • Colombie-Britannique : Les dépenses pour la condition physique et les activités artistiques des enfants sont toujours admissibles à un crédit d’impôt de la Colombie-Britannique.
    • Manitoba : Les dépenses pour la condition physique et les activités artistiques des enfants et des jeunes adultes sont toujours admissibles à un crédit d’impôt du Manitoba.
    • Québec : Les dépenses pour la condition physique et les activités artistiques des enfants sont toujours admissibles à un crédit d’impôt du Québec.
    • Yukon : Les dépenses pour la condition physique et les activités artistiques des enfants sont toujours admissibles à un crédit d’impôt du Yukon.
    • Ontario : Le crédit d’impôt pour les activités des enfants a été éliminé.
  • Frais de scolarité
    • Fédéral : Vous pouvez toujours demander vos frais de scolarité payés comme crédit d’impôt, mais les montants relatifs aux études et aux manuels ont été éliminés.
    • Manitoba : L’impôt sur le revenu maximal pour les frais de scolarité des diplômés (crédit remboursable) a été réduit de 2 500 $ à 500 $ par année.
    • Manitoba: The maximum graduate tuition fee income tax rebate (a refundable credit) was reduced to $500 (from $2,500) per year.
    • Manitoba : L’avance sur le remboursement de l’impôt sur le revenu pour les frais de scolarité a été éliminée en date du 1er mai 2017.
    • Nouveau-Brunswick : Les montants pour les frais de scolarité et les études ont été éliminés.
    • Ontario : Les montants pour les frais de scolarité et les études ont été éliminés pour les études entreprises après le 5 septembre 2017.
    • Saskatchewan : Les montants pour les frais de scolarité et les études ont été éliminés pour les études entreprises le 1er juillet 2017 ou ultérieurement.
  • Montant pour le transport en commun
    • Fédéral : Le montant pour le transport en commun a été éliminé pour les déplacements effectués le 1er juillet ou ultérieurement.
    • Ontario : Les aînés sont admissibles au nouveau crédit d’impôt de l’Ontario aux personnes âgées pour le transport en commun pour les déplacements à partir du 1er juillet.
  • Crédit relatif à un fonds de travailleurs
    • Fédéral : Le crédit pour les fonds enregistrés au fédéral a été éliminé.
  • Alberta :
    • Introduction d’un nouveau crédit pour les investisseurs de l’Alberta.
  • Colombie-Britannique :
    • Introduction d’un crédit pour pompiers volontaires et pour volontaires en recherche et sauvetage.
    • Élimination du montant pour le retour à l’école.
  • Manitoba :
    • Élimination du crédit pour la lutte contre l’émission d’odeurs et du crédit pour les dépenses liées à la gestion des nutriants après le 11 avril 2017.
  • Ontario :
    • Élimination du crédit pour l’aménagement du logement axé sur le bien-être.
  • Québec:
    • Introduction de nouveaux crédits pour la mise aux normes d’installations d’assainissement des eaux usées résidentielles, et pour la remise en état des résidences secondaires endommagées par les inondations.
    • Élimination de la contribution santé.
  • Saskatchewan :
    • Élimination du crédit unique pour outils pour l’accession à un métier.

1Cette liste ne comprend que les crédits et les déductions introduits ou éliminés. Elle ne comprend aucun changement aux taux ou aux tranches d’imposition.

2Le « montant pour aidants naturels », le « montant pour personne à charge ayant une déficience », et le « montant pour aidants familiaux ».