Le montant pour personnes handicapées : vous y avez peut-être droit

Certains experts estiment que chaque année, des millions de dollars en crédits d’impôt pour personnes handicapées sont laissés sur la table. C’est peut-être parce que les gens ne considèrent pas leur déficience physique ou mentale – la perte auditive, l’utilisation d’une marchette ou le diabète de type 1, par exemple – comme un handicap. Or, c’est peut-être le cas aux fins de l’impôt, et il peut s’avérer coûteux de négliger ce crédit.

Par exemple, l’impôt à payer d’un résidant adulte de la Colombie-Britannique qui demande le montant pour personnes handicapées (aussi connu sous le nom de crédit d’impôt pour personnes handicapées, ou CIPH) est réduit d’environ 1 500 $ par année. Qui plus est, si vous ne l’avez jamais demandé parce que vous ne saviez pas que vous étiez admissible, aucun problème! Vous pouvez demandez jusqu’à 10 années manquées.

Vous avez peut-être droit au CIPH si :

  1. vous êtes aveugle;
  2. vous recevez des soins thérapeutiques essentiels(par exemple, pour certains types de diabète);
  3. vous êtes « limité de façon marquée » 1 pour parler, entendre, marcher, évacuer, vous nourrir, vous habiller, ou en ce qui concerne les fonctions mentales nécessaires aux activités de la vie courante.

Les enfants qui respectent les critères ci-dessus ont droit à un CIPH encore plus avantageux2. Selon leur gravité, certaines situations relativement courantes ouvrent droit au CIPH. Parmi celles-ci, on retrouve : le TDA, le TDAH, le syndrome d’Asperger, le trouble anxieux, l’autisme, le trouble bipolaire, le diabète de type 1 ou 2, l’épilepsie, l’ETCAF, le trouble d’apprentissage et la maniaco-dépression. Par ailleurs, si votre enfant est admissible au CIPH, vous avez peut-être droit à la prestation pour enfants handicapés qui est versée mensuellement.

Si votre conjoint, votre enfant ou une autre personne à charge ne peuvent pas bénéficier de la totalité du CIPH auquel ils ont droit (souvent parce que leur revenu n’est pas assez élevé), le montant inutilisé de ce crédit peut être transféré. En effet, le transfert du CIPH peut faire baisser votre impôt à payer jusqu’à concurrence de 2 500 $.

Si vous pensez que vous ou un membre de votre famille avez droit à ce crédit, l’ARC offre un outil pratique qui permet de vérifier si vous êtes admissible au CIPH.

Si vous croyez que vous êtes admissible, demandez à un praticien qualifié de remplir le formulaire T2201, puis faites-le parvenir à l’ARC. Après la vérification du T2201, l’ARC confirmera votre admissibilité, s’il y a lieu. Il faut qu’un T2201 valide figure à votre dossier de l’ARC avant que vous puissiez demander le CIPH dans votre déclaration de revenus.

Pour finir, méfiez-vous des entreprises spécialisées en CIPH qui prétendent que tout peut être considéré comme un handicap et qui exigent des frais pour leurs services. Pas besoin d’un spécialiste pour demander ce crédit : tout ce qu’il vous faut, c’est un T2201 valide rempli par votre médecin et approuvé par l’ARC.

1 « Limité de façon marquée » signifie que même avec des soins thérapeutiques, des appareils et des médicaments appropriés, vous êtes incapable de faire, ou vous prenez un temps excessif (souvent décrit comme équivalent à trois fois le temps normal) pour faire une ou plusieurs activités.

2 Le CIPH est bonifié pour les personnes de moins de 18 ans. Sa valeur peut représenter 1 000 $ de plus que le CIPH pour adultes.

Il n'est pas trop tard pour débuter votre déclaration de 2018

Obtenez votre remboursement. Produisez votre déclaration dès aujourd'hui.