Quatre autres conseils d’impôt pour les étudiants et les nouveaux diplômés

Ceci est le deuxième de deux articles destinés aux étudiants postsecondaires et aux nouveaux diplômés. Pour les conseils 1 à 4, consultez l’article Quatre conseils d’impôt pour les étudiants et les nouveaux diplômés.

5. Demandez une déduction au bon moment pour les Intérêts payés sur vos prêts étudiants

Si vous avez obtenu un prêt étudiant fédéral ou provincial pour vos études et que vous êtes en train de le rembourser, vous avez droit à un crédit d’impôt pour les intérêts que vous avez payés sur le prêt. Vous pouvez demander une déduction pour les intérêts payés pendant l’année de leur paiement ou dans les cinq années suivantes. Ainsi, si vous avez effectué un paiement en 2012, vous pouvez demander la déduction correspondante dans l’une de vos déclarations de revenus de 2012 à 2017.

Il se peut que vous n’ayez pas avantage à les demander cette année. C’est fort probablement le cas lorsque votre revenu n’est pas très élevé ou que vous pouvez demander plusieurs autres crédits et déductions la même année. Si vous ne retirez aucun avantage à demander une déduction pour vos intérêts cette année, vous devriez attendre une autre année. ImpôtSimple peut vous aider à déterminer le montant que vous auriez avantage à demander cette année.

6. Règles spéciales pour demander vos frais de garde d’enfants

La Loi de l’impôt sur le revenu vous permet de demander une déduction pour vos frais de garde d’enfants. À cet égard, la « déduction permise » est supérieure pour une personne inscrite (ou dont le conjoint est inscrit) à un programme d’enseignement à temps plein ou à temps partiel.

Vous avez peut-être droit à cette déduction supérieure si vous êtes la seule personne à subvenir aux besoins de votre enfant, que vous êtes inscrit à un programme d’enseignement, que vous avez dû payer des frais de garde élevés et que votre revenu est relativement faible.

Si deux parents subviennent aux besoins de l’enfant, la déduction doit habituellement être demandée par le parent dont le revenu net est le plus faible. En revanche, le parent dont le revenu net est le plus élevé peut demander une partie de cette déduction si le parent dont le revenu net est le plus faible est inscrit à un programme d’enseignement. Si les parents sont tous les deux inscrits à un programme d’enseignement, le parent dont le revenu net est le plus élevé a droit à une déduction encore plus importante, faisant baisser l’impôt à payer de toute la famille.

Remplissez bien la section des frais de garde d’enfants d’ImpôtSimple pour que votre famille profite au maximum de cet avantage!

7. Payez vos études avec le régime d’encouragement à l’éducation permanente

Le régime d’encouragement à l’éducation permanente vous permet de retirer des fonds de vos REER sans payer d’impôt pour financer une formation ou des études à temps plein pour vous ou votre conjoint. Vous pouvez retirer jusqu’à 20 000 $ de votre REER (limite annuelle de 10 000 $) pour payer votre programme ou celui de votre partenaire. Il faut toutefois noter que le montant retiré doit être remboursé d’ici 10 ans, ou il sera imposable.1

8. N’oubliez pas de demander les crédits d’impôt provinciaux auxquels vous avez droit

Questions ou commentaires?

N’hésitez pas à me poser des questions ou à me faire part de vos commentaires sur Facebook ou sur Twitter. J’attends de vos nouvelles!

1 Des règles précises entourent le moment où vous devez commencer à rembourser un retrait dans le cadre du régime d’encouragement à l’éducation permanente. Pour les consulter, cliquez ici.

2 Mise à jour le 18 janvier 2017 J'ai mis à jour l'article afin de réparer des hyperliens brisés et retirer les références aux Programmes de rétention des diplômés de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, qui ont tout deux été éliminés.

Il n'est pas trop tard pour débuter votre déclaration de 2018

Obtenez votre remboursement. Produisez votre déclaration dès aujourd'hui.