Quatre conseils d’impôt pour les étudiants et les nouveaux diplômés

Ceci est le premier de deux articles destinés aux étudiants postsecondaires et aux nouveaux diplômés. Aujourd’hui, je vous donne quatre conseils pour réduire votre impôt à payer au minimum, et n’oubliez pas de revenir la semaine prochaine pour quatre autres trucs utiles!

1. Reportez vos frais de scolarité, montants relatifs aux études et montants pour manuels inutilisés aux années suivantes

Parmi les crédits d’impôt offerts aux étudiants, le plus évident est sans aucun doute celui qui regroupe les frais de scolarité, le montant relatif aux études et le montant pour manuels. Il compte trois parties, soit les frais de scolarité que vous avez payés, un montant relatif aux études et un montant pour vos manuels scolaires. Votre établissement d’enseignement vous fera généralement parvenir un feuillet T2202A qui énumère les frais de scolarité que vous avez payés durant l’année ainsi que le nombre de mois où vous avez été aux études.

Ce crédit d’impôt est l’un des rares à pouvoir être transféré et reporté à une année suivante. Si, pour une année, vous ne pouvez pas tirer profit de ce crédit dans sa totalité (par exemple, parce que votre revenu n’est pas assez élevé), vous pouvez transférer une partie du montant inutilisé à un membre de votre famille et/ou reporter une partie de ce montant à une année ultérieure. Ces montants sont automatiquement calculés dans ImpôtSimple.

Ce crédit d’impôt avantageux et transférable est la raison pour laquelle nous vous conseillons de produire une déclaration même si vous ne gagnez aucun revenu!

2. Demandez une déduction pour votre laissez-passer de transport en commun

Les frais de scolarité annuels demandés par plusieurs universités canadiennes incluent un laissez-passer de transport en commun. Ces frais vous donnent droit au montant pour le transport en commun! La plupart des établissements postsecondaires vous permettent de télécharger votre relevé de frais relatifs au transport en commun à partir de leurs portails de services électroniques.

Si votre établissement d’enseignement n’offre pas de laissez-passer, que vous vous êtes procuré un laissez-passer admissible en 2012 et que vous avez conservé vos reçus, vous aussi, vous pouvez demander le crédit d’impôt pour le transport en commun.

3. Le revenu provenant d’une bourse d’études est souvent non imposable

Bien des choses contradictoires sont dites au sujet de l’imposition du revenu provenant d’une bourse d’études. Bonne nouvelle! Depuis 2007, le revenu provenant d’une bourse d’études est non imposable dans la plupart des cas.

Si un étudiant suit un programme d’enseignement à temps plein, ses bourses d’études, de perfectionnement et d’entretien sont exonérées d’impôt jusqu’à concurrence du montant nécessaire pour subvenir à ses besoins dans le cadre du programme. Dans le cas d’un étudiant inscrit à temps partiel, ses bourses d’études, de perfectionnement et d’entretien sont exonérées d’impôt jusqu’à concurrence des frais de scolarité et du coût du matériel pour le programme. Les subventions de recherche, quant à elles, sont généralement imposables.

Que votre revenu provenant d’une bourse d’études, de perfectionnement ou d’entretien soit exonéré d’impôt ou non, il est probable que vous receviez un feuillet T4A pour celui-ci. La section consacrée aux bourses d’études d’ImpôtSimple saura vous guider pour faire en sorte que vous compreniez les règles, de façon à ne déclarer que la partie imposable de ce revenu.

4. Demandez une déduction pour vos frais de déménagement

Si vous avez déménagé pour suivre un programme à temps plein et que vous avez obtenu des subventions de recherche ou un revenu imposable de bourse d’études, de perfectionnement ou d’entretien, vous pouvez demander une déduction pour les frais de déménagement engagés pour suivre votre programme, jusqu’à concurrence du montant imposable de vos subventions de recherche et de vos bourses d’études, de perfectionnement ou d’entretien.

Si vous avez déménagé pour commencer un nouvel emploi (même un emploi d’été) ou pour lancer une entreprise, vous pouvez demander une déduction pour les frais de déménagement que vous avez payés, jusqu’à concurrence du revenu d’emploi ou de travail indépendant que vous avez gagné au nouveau lieu de travail.

Pour demander une déduction pour des frais de déménagement, votre nouvelle résidence doit vous rapprocher d’au moins 40 kilomètres de votre nouveau lieu de travail ou d’études.

Questions ou commentaires?

N’hésitez pas à me poser des questions ou à me faire part de vos commentaires sur Facebook ou sur Twitter. J’attends de vos nouvelles! N’oubliez pas de revenir la semaine prochaine pour quatre autres trucs utiles pour les étudiants et les nouveaux diplômés!

Lisez le deuxième article, Quatre autres conseils d’impôt pour les étudiants et les nouveaux diplômés.

Il n'est pas trop tard pour débuter votre déclaration de 2018

Obtenez votre remboursement. Produisez votre déclaration dès aujourd'hui.